Isolation de la toiture par l’extérieur : la méthode du sarking

Chambre sous toit

Afin de réduire la facture énergétique, il faut améliorer l’isolation de la maison pour réduire les ponts thermiques et les déperditions de chaleur. Environ 30% des déperditions se font au niveau de la toiture, d’où le caractère urgent d’y remédier. Pour ce faire, il faut revoir l’isolation de la toiture et, dans ce cas-là, vous avez deux options : renforcer l’isolation au niveau des combles et donc dire adieu à votre projet d’aménagement des combles ou renforcer l’isolation de l’extérieur par le biais de la méthode sarking.

Pour ce faire, il faut revoir l’isolation de la toiture et, dans ce cas-là, vous avez deux options : renforcer l’isolation au niveau des combles et donc dire adieu à votre projet d’aménagement des combles ou renforcer l’isolation de l’extérieur par le biais de la méthode sarking.

Qu’est-ce que la méthode sarking ?

Également appelée isolation en continu, la méthode sarking consiste, à première vue, à poser une deuxième toiture. Dans les détails, elle vise à poser deux couches d’isolants afin de venir à bout des ponts thermiques sources de déperditions de chaleur.

Quelles sont les avantages de la méthode sarking ?

Cette méthode offre divers avantages :

  • Les combles restent libres donc peuvent être aménagées comme vous le souhaitez.
  • La toiture en pente garde son aspect initial.
  • Les ponts thermiques ne sont plus qu’un mauvais souvenir.
  • L’isolation thermique est meilleure ainsi que l’isolation phonique.
  • La maison est plus étanche à l’air.

Le Sarking convient à tous les types de toiture et peut aussi bien être réalisée lors d’une construction neuve ou dans le cadre d’une rénovation de toiture.

Comment se déroule la méthode sarking ?

Il ne suffit pas de poser une nouvelle couche d’isolant sur la toiture existante, mais de prévoir des travaux, quand même assez lourds et coûteux. Quoi qu’il en soit, le retour sur investissement sera rapide et avantageux sur le moyen terme.

La méthode sarking se compose de différentes étapes :

  • Enlever les éléments de la toiture existante pour atteindre la charpente.
  • Mettre en place un pare-vapeur ou frein-vapeur au niveau de la sablière afin d’améliorer l’étanchéité à l’air.
  • Mettre en place les chevrons : le pare-vapeur sera écrasé par l’extrémité inférieure des chevrons. Si vous ne comptez pas remplacer les anciens chevrons, la mise en place du frein-vapeur ne sera pas possible.
  • Mettre en place des panneaux en bois isolés formant le platelage. Les panneaux seront directement cloués sur les chevrons.
  • Recouvrir le platelage d’un pare-vapeur : sur les rebords inférieurs, ce dernier doit rejoindre le pare-vapeur placé en premier au niveau de la sablière.
  • Mettre en place les panneaux isolants : ici, vous avez le choix entre un isolant souple comme celui en laine de bois ou un isolant rigide en fibre de bois rigide. Quel que soit le choix que vous ferez, les panneaux doivent être placés en croisés puis il faudra combler les joints avec un isolant équivalent pour éviter les ponts thermiques.
  • Recouvrir les panneaux isolants d’un pare-pluie pour que la toiture soit parfaitement étanche. Il faut souligner que si vous avez opté pour un isolant rigide en fibre de bois, la mise en place du pare pluie ne sera pas nécessaire.
  • Mettre en place les liteaux ou contrelattes : ces derniers doivent être vissés sur l’isolant jusqu’à atteindre les chevrons. En plus de maintenir la couverture finale de la toiture, ils vont fixer les différents éléments placés entre la couverture extérieure et les chevrons.
  • Remettre en place la couverture superficielle de la toiture.

La méthode sarking peut engendrer de gros travaux et un budget assez conséquent, toutefois les effets sont immédiats, vous n’aurez plus de déperditions de chaleur au niveau du toit et votre facture d’énergie sera réduite de quelques centaines euros.

Pour augmenter encore plus ces belles économies d’énergie, pensez aussi à améliorer l’isolation de vos murs, des ouvertures et du sol. Des aides financières sont parfois possibles pour réaliser des travaux énergétiques.

Catégorie : Solution énergétique


Laisser un commentaire