Définir l’efficacité énergétique de demain

efficacite-energetiqueLa fin des énergies fossiles, le réchauffement de la planète, les changements climatiques, autant de préoccupations auxquelles ils faudra faire face dans les années à venir. En attendant de trouver des solutions durables à ces problèmes, voici quelques pistes à explorer.

D’une manière générale, nos villes, telles qu’elles sont conçues à l’heure actuelle, ne sont pas équipées pour faire face à ces nouveaux défis. La France s’est pourtant engagée avant 2050 à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour y parvenir il faudra repenser nos villes, en y intégrant ces critères : produire moins de produits polluants, augmenter la performance énergétique et réduire les émissions de carbone (CO2).

Nous savons d’ores et déjà construire des bâtiments à énergie positive (BEPOS), ce sont
des constructions qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment pour fonctionner. D’ailleurs, tous les bâtiments neufs construits après 2020 devront intégrer cette technologie, mais qu’en est-il des bâtiment existants ? Sachant que plus de 60% des bâtiments qui existeront en 2050 auront déjà été construits avant cette date et qu’il faudra envisager leur rénovation.

Des solutions existent comme l’installation d’énergies renouvelables (par ex. technologie photovoltaïque) sur les toits des immeubles ou des bâtiments de type “tertiaire”, il faudra également déployer les réseaux d’échanges d’énergie avec des quartiers d’habitation et aussi développer d’autres sources d’énergies comme la biomasse, la géothermie…

Un autre piste est de revoir la mobilité urbaine, c’est à dire la manière dont on se déplace dans les zones intra et extra urbaines. Il faudra sans doute privilégier différents modes de transports pour se rendre d’un point A à un point B, par exemple en utilisant une voiture en libre service, le bus puis un vélo de location.

Si on raisonne de cette façon, il va de soi qu’être propriétaire d’un véhicule pourrait avoir de moins en moins d’importance dans l’avenir. On peut tout à fait imaginer la mise en place de systèmes d’abonnements uniques (train + voiture + bus + vélo) couplés avec des assistants à la mobilité, ce qui permettrait de mieux optimiser nos déplacements et ainsi réduire la dépense énergétique.

Les énergies renouvelables sont par nature irrégulières et souvent décentralisées, il est donc évident que les réseaux de gestion de ces énergies devront aussi s’adapter et être améliorés afin de permettre notamment d’envoyer de l’énergie là ou on en a besoin et au moment ou on en a besoin mais aussi de la supprimer automatiquement quand on ne l’utilise pas et tout ça de façon autonome (ex. domotique).

Les produits que nous consommons quotidiennement devront être conçus pour utiliser moins de matières premières pour leur fabrication et pour leur transport, l’accent doit être mis sur de nouveaux carburants élaborés à partir par exemple non pas des fleurs mais de leur tige, mais encore du bois, des déchets, etc.

Pour les entreprises produisant des matières premières, les émissions de CO2 sont un problème majeur, à défaut de pouvoir réduire drastiquement leur émissions de carbone, des technologies déjà en cours d’élaboration permettant de “traquer” le CO2 pour le réinsérer dans des anciennes mines, puits de pétrole ou dans des formations géologiques naturelles.

Comme nous le voyons, les idées ne manquent pas, certaines décrites ici seront sans doute retenues, d’autres abandonnées, certaines viendront certainement en cours de route les compléter, un des objectifs étant de faire comprendre au plus grand nombre que l’intérêt de trouver des solutions durables peuvent être bénéfiques à tous.

Catégorie : Performance énergétique


Un commentaire à Définir l’efficacité énergétique de demain

  1. energie renouvelable toulouse | 24/08/2012 à 10:12

    Juste l’amour de l’information. Je regardais pour avoir quelques informations concernant les énergies renouvelables et je dois dire que vous avez fourni tous les aspects utiles à ce lien. Merci de me donner une telle ressource merveilleuse.

Laisser un commentaire