Les grandes étapes de l’achat immobilier

Achat immobilier

L’achat immobilier est un processus complexe dont les rouages restent méconnus du grand public. Il est pourtant lié à des enjeux considérables puisqu’il représente généralement le plus grand investissement d’une vie. C’est pourquoi, afin de faire la lumière sur cette transaction à laquelle beaucoup d’entre nous sont confrontés, nous avons décidé de récapituler les grandes étapes de l’achat immobilier. Futurs acheteurs, vous devriez y voir plus clair !

1. Calculez votre budget et trouvez votre logement

Avant même de vous mettre à la recherche de votre bien immobilier, vous devez calculer votre budget. C’est la première étape cruciale et inévitable d’un achat immobilier. Votre budget, c’est à la fois :

  • Vos fonds propres : l’argent dont vous disposez immédiatement et que vous pouvez directement donner au vendeur.
  • Votre capacité d’emprunt : ce que les banques seront d’accord de vous prêter pour réaliser votre investissement. Plus difficile à calculer, nous recommandons de la faire évaluer sur internet. Beaucoup de sites, comme Pretto.fr proposent ce service gratuitement.

Dès que vous connaissez votre fourchette budgétaire, vous pouvez partir à la recherche de votre futur bien immobilier. Beaucoup de fantasmes entourent la recherche immobilière, mais il n’y a pourtant pas de secret. Variez les méthodes (petites annonces, presse locale, repérage, agences immobilières, etc.). Une seule règle d’or : ne ménagez pas vos efforts, ils finiront par payer.

2. Lancez-vous dans le processus d’achat immobilier

Vous avez trouvé votre futur logement ? Félicitations ! Vous avez achevé la première étape de votre achat immobilier. Faites une offre d’achat au vendeur pour lui faire connaître vos motivations. À vous de choisir si vous essayez de négocier le prix, ou non. Si vous tombez d’accord et que le propriétaire retient votre offre, il est temps d’officialiser votre accord avec une promesse de vente. Celle-ci peut se décliner sous deux formes :

  • Le compromis de vente qui engage les deux parties sur les caractéristiques principales de la transaction (prix de vente, date…).
  • La promesse unilatérale de vente qui engage le vendeur (et seulement lui) à vous céder le logement au prix indiqué.

Vous versez alors au vendeur une avance allant de 5 à 10% du prix total de la vente. Deux cas de figure sont encore possibles :

  • Vous avez signé un compromis de vente : vous n’avez que 10 jours pour vous désengager, sans quoi vous ne récupérerez pas l’avance réglée au propriétaire.
  • Vous avez signé une promesse unilatérale de vente : vous avez plus de temps, le délai de réflexion s’élevant traditionnellement à plusieurs mois.

3. Notre astuce : préparez votre dossier en avance !

Une fois signé le compromis de vente, vous disposez de 45 jours pour obtenir votre prêt auprès de la banque, sans quoi l’accord avec le propriétaire partira en fumée. Nous vous conseillons donc d’anticiper ce délai en réunissant très tôt les pièces qui composeront votre dossier. Parmi elles, on trouve notamment vos derniers bulletins de salaire, relevés de compte en banque et d’imposition. C’est ce dossier que vous présenterez aux banques pour négocier votre prêt. Il est donc dans votre intérêt d’y apporter le plus grand soin.

4. Décrochez votre prêt

Il est maintenant temps de décrocher votre prêt. Entendons-nous d’abord sur ce qu’est un bon prêt. Un bon prêt ce n’est pas seulement un bon taux. C’est également de bonnes conditions d’emprunt, une assurance emprunteur adaptée, etc.

À ce stade, deux options s’offrent à vous :

  • Ou bien vous cherchez votre prêt seul. Vous devez alors vous rendre directement devant les banques pour présenter votre dossier, votre projet, et négocier votre prêt. L’idéal est bien sûr de consulter plusieurs banques, et de faire jouer la concurrence.
  • Ou bien vous vous faites accompagner par un courtier en prêt immobilier. Ce dernier est un expert de la négociation auprès des banques et se donne pour mission de vous trouver le prêt le plus avantageux (taux, conditions, assurance, etc.). À partir d’entretiens avec vous, il détermine le prêt le plus adapté à votre situation puis négocie auprès des banques pour vous l’obtenir. Vous pouvez le consulter en agence, directement dans votre ville (mais ses services vous seront facturés environ 1.000€), ou bien sur internet où certains proposent des prestations gratuites.

En cas d’entente avec la banque, celle-ci vous fait parvenir un accord de principe : elle s’engage à poursuivre la procédure avec vous. Faites alors une demande de prêt officielle. Si la banque l’accepte, vous recevrez une version papier officielle, directement par la poste dans les jours qui suivent. Vous disposerez alors d’un délai de réflexion de 10 jours obligatoires pour y réfléchir avant de donner votre réponse.

5. Concluez votre achat immobilier chez un notaire

Si vous acceptez la proposition de la banque, vous avez parcouru la quasi-totalité du chemin. Il ne vous reste plus qu’à vous rendre chez le notaire pour conclure et officialiser la vente. Vous signez alors l’acte de vente, que le notaire se charge d’authentifier pour vous permettre de faire valoir votre droit de propriété sur votre nouveau bien immobilier. Votre banque transfère vos fonds au notaire qui se charge d’effectuer le paiement :

  • Des frais de notaires (honoraires, frais et débours).
  • De la somme due au vendeur.

Une signature, une poignée de main, et vous voilà propriétaire !

Catégorie : Immobilier


Laisser un commentaire