Réduire l’humidité dans un logement

Humidité sur vitre

Un taux d’humidité trop élevé expose les occupants d’un logement à divers problèmes de santé et notamment respiratoires. Mais l’humidité a aussi d’autres conséquences notamment sur l’état du logement. Il est alors important d’y remédier rapidement dès que le seuil acceptable est franchi. Voici quelques conseils pour réduire le taux d’hygrométrie à un niveau acceptable.

Le taux d’humidité acceptable

Pour qualifier un logement de “sain”, celui-ci doit afficher un taux d’hygrométrie situé entre 45 à 65%, le chiffre idéal étant estimé à 50%.

En-deçà de 45%, le milieu est beaucoup trop sec ce qui est également néfaste pour notre santé. Au-delà de 65%, il est jugé trop humide et cela peut se ressentir à travers divers symptômes tels que :

  • Des papiers peints qui se décollent.
  • Des moisissures qui se forment.
  • Une forte odeur de moisi.
  • De la condensation à l’intérieur des vitres, etc.

S’attaquer à la source de l’humidité

Ce n’est pas en cachant un mur humide derrière un nouvel enduit que vous allez chasser votre problème d’humidité. La première chose à faire c’est de découvrir la source du problème.

S’agit-il de fuites dans les canalisations, d’un sol trop humide puisque mal drainé, d’une ventilation insuffisante, de fissures au niveau des murs extérieurs ?

Si vous en découvrez la cause, vous saurez exactement quelle solution adopter pour réduire votre taux d’hygrométrie.

Les bons gestes à adopter

Et pour que la forte humidité ne s’installe pas chez vous, nous avons listé ci-dessous quelques astuces efficaces pour la prévenir.

Améliorer la ventilation de la maison

Tous les logements construits après 1982 doivent disposer d’une bonne ventilation. Pour ce faire, vous pouvez vous fier à la ventilation naturelle fournie par les fenêtres qui doivent permettre de faire rentrer de l’air dans les pièces à vivre et en faire sortir dans les pièces de service.

Pour les utiliser à bon escient, il est impératif d’ouvrir grand les fenêtres tous les jours, même en hiver, pendant 5 à 10 minutes. Cela est valable pour toutes les pièces surtout celles jugées humides comme la salle de bain et la cuisine.

Si ces dernières ne suffisent pas, vous pouvez faire installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC). On trouve de nombreux systèmes concernant cette dernière comme la VMC à simple flux, la VMC à double flux, la VMI, la VMR, etc.

Entretenir les bouches d’aération

Quand celles-ci sont obstruées par les saletés, l’air ne peut plus circuler. Il faut donc les entretenir de manière régulière surtout celles situées dans la cuisine et la salle de bain.

Refaire des joints d’étanchéité

L’humidité s’infiltre souvent au niveau de joints non-étanches. Il convient alors de les vérifier régulièrement et de les refaire si besoin est.

Et toujours en termes de problèmes d’étanchéité, vérifiez également que vos murs ne présentent aucune fissure.

Faire appel à la technologie

On retrouve actuellement divers appareils technologiques qui permettent de lutter contre l’humidité tels que la centrale d’assèchement et le déshumidificateur.

La centrale d’assèchement doit être fixée sur un mur humide. Il va en réduire le taux d’humidité sans l’endommager. C’est une excellente astuce pour traiter les problèmes de remontées capillaires.

Le déshumidificateur, quant à lui, est équipé de cristaux qui vont capter l’humidité et la transformer en liquide. Le bac de récupération doit être vidé régulièrement.

Avoir recours aux astuces naturelles

Parmi les astuces naturelles les plus efficaces, on peut citer le charbon de bois et le gros sel.

Ce sont d’excellents absorbeurs d’humidité faciles à utiliser. Quelques morceaux de charbon doivent être placés dans une boîte en carton à placer dans le coin humide. Quant au sel, il suffit d’en mettre dans une coupelle à placer au niveau de l’endroit humide.

Effectuer un diagnostic humidité

Faire appel à un expert vous permettra de trouver la cause exacte de l’humidité dans votre habitation et de pouvoir mieux la traiter le cas échéant. Pour obtenir des devis et connaître le coût d’un diagnostic humidité, cliquer ici.

Catégorie : Expertise du bâtiment


Laisser un commentaire