Expertise du bâtiment

Diagnostic pollution des sols : quels sont les principaux polluants rencontrés ?

Un taux anormalement élevé de composants chimiques dans le sol est néfaste pour l’environnement et pour la santé. Les plantes et les animaux sont les premiers à y être exposés mais, au bout de la chaîne, les hommes ne sont pas épargnés. Établir un diagnostic avant tout aménagement sur un site est fortement conseillé pour réduire les risques. Cela permet de déterminer les polluants présents et de définir le traitement le plus adéquat.

Pollution du sol

Qu’est-ce qui entraîne la pollution du sol ?

Lorsque le sol contient une concentration élevée de composés chimiques pouvant porter atteinte à la santé, on parle de pollution de sol. Dans la majorité des cas, les activités humaines en sont la source. Les polluants peuvent provenir des :

  • Exploitations agricoles et d’élevage : utilisation de produits phytosanitaires, d’azote…
  • Installations industrielles : usines abandonnées, fuites…
  • Activités des collectivités territoriales : produits utilisés par les stations d’épuration, produits phytosanitaires utilisés par les services des espaces verts…
  • Évènements technologiques : ce sont par exemple les retombées radioactives.

D’autres causes naturelles peuvent également polluer les sols comme les retombées de cendres d’un volcan. Dans tous les cas, il est important de déterminer les polluants en cause pour établir le traitement adapté.

Quels sont les polluants principaux du sol ?

On distingue les composés inorganiques et les composés organiques.

Les composés inorganiques

Dans cette catégorie, on trouve principalement les métaux lourds. Ils se trouvent naturellement dans le sol à cause d’une altération de la roche mère du sous-sol, mais certaines activités humaines peuvent augmenter leur concentration. On pense notamment au stockage de déchets industriels et urbains, à la fertilisation des sols, aux retombées atmosphériques…

Parmi les plus toxiques, on cite :

  • Le cadmium (Cd) : il entraîne des maladies rénales et osseuses.
  • Le mercure (Hg) : il influe sur le système nerveux.
  • Le plomb (Pb) : il génère des lésions nerveuses et des anémies.
  • Le chrome (Cr) : il s’attaque a l’appareil gastro-intestinal.

On peut également ajouter à cette liste l’arsenic, le nickel, le zinc, le cuivre… Les plantes et les animaux sont les plus exposés à ces polluants, mais une contamination via la chaîne alimentaire est à craindre et expose, indirectement, l’homme.

Mise à part les métaux lourds, on recense aussi d’autres composés inorganiques tels que les cyanures, les sels de sodium, les fluorures et les nitrates et nitrites.

Les composés organiques

Ces derniers proviennent des activités industrielles et sont les polluants majeurs des sols. On peut les classer sous diverses sous-catégories, à savoir :

  • Les hydrocarbures et huiles minérales : essences, fuel, pétrole brut et raffiné, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), hydrocarbures aliphatiques ou alcanes, hydrocarbures aliphatiques cycliques ou cyclanes… Les produits de cette sous-catégorie sont très difficilement digérés par le sol.
  • Les pesticides : les phytosanitaires sont les plus massivement utilisés en France, mais on trouve aussi des pyréthrinoïdes, des carbamates, des organochlorés… Il ne faut pas oublier que dans la catégorie des pesticides, on trouve les insecticides, les fongicides et les herbicides.
  • Les produits organiques industriels : dioxines, composés phénoliques, solvants halogénés, certains HAP comme le naphtalène…
  • Les substances militaires : les activités militaires utilisent aussi des polluants comme les poudres et les explosifs enfouis (ex. les mines) ou non dans les sols. On peut aussi y classer la pollution radioactive émanant de l’utilisation du nucléaire. Néanmoins, on trouve des polluants radioactifs naturels comme le radon.

Lorsque ces polluants se retrouvent massivement dans le sol, une grosse quantité peut se retrouver dans les airs tandis qu’une autre infiltre les nappes phréatiques ou sont écoulées vers les rivières et lacs alentour. Dans le premier cas, l’homme est exposé en inhalant des gaz, des poussières ou des vapeurs souillées. Dans le second cas, ils détériorent les micro-organismes et touchent l’homme par ingestion, soit de l’eau contaminée, soit de produits contaminés comme les poissons.



Laisser un commentaire

  • À propos

    • Depuis 2010, ExaCompare.fr vous propose des informations et vous permet d’obtenir les meilleures offres pour vos diagnostics immobiliers, expertises du bâtiment, études et travaux d’économies d’énergie.
      Déposez une demande en ligne et recevez gratuitement 3 devis d’experts qualifiés.
  • Guide

  • Articles récents

  • Les + lus

  • Catégories

  • NEWSLETTER

    Recevez par e-mail nos meilleurs articles !

    Adresse e-mail non valide
    Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

Copy link