Toiture végétalisée : une solution économique et écologique

toiture-vegetaleL’installation d’une toiture végétalisée apporte de nombreux avantages en milieu urbain, comme de purifier l’air et de retenir les eaux pluviales, mais elle permet également d’améliorer l’isolation thermique des bâtiments. On peut par ailleurs bénéficier d’une subvention si on souhaite mettre en place ce type de toiture.

Le principe

Pour obtenir une toiture végétalisée, on peut recouvrir le toit d’une couche de substrat végétal renfermant des écorces, des terres, etc. On peut y planter des mousses, du gazon, des sedums et d’autres types de végétaux.

Ces revêtements doivent comporter plusieurs couches pour les rendre étanches et permettre de drainer l’eau. Il faut aussi placer sur le toit un substrat afin d’assurer la croissance des végétaux. Selon l’épaisseur de ce substrat, on peut obtenir une toiture extensive, intensive, terrasse ou encore semi-intensive.

Les avantages

Grâce aux végétaux plantés, il est possible d’économiser de l’énergie, jusqu’à 20 % selon les cas, étant donné que l’isolation est sensiblement améliorée pendant la période hivernale. En période estivale, comme on obtient une bonne isolation thermique avec les plantes, cela protège de la chaleur et agit comme une climatisation naturelle.

Ces toitures sont également utiles aux collectivités locales, car elles offrent une excellente rétention des eaux pluviales. C’est donc un excellent moyen de limiter les travaux d’amélioration de la voirie souvent très onéreux.

Ceci explique pourquoi certaines collectivités régionales proposent désormais des subventions aux personnes qui souhaitent installer ce type de revêtement. A titre d’exemple, ces subventions sont à hauteur de 80% dans les Hauts-de-Seine et dans la limite de 48 euros HT/m2. De telles aides permettent évidemment de réduire l’investissement initial prévu pour mener à bien ce projet.

Ces équipements sont également bénéfiques du point de vue écologique, et sont d’ailleurs conformes à la norme haute performance environnementale (HPE). C’est en outre un excellent moyen pour ajouter de la végétation dans les grandes agglomérations souvent très polluées, cela contribue également à la lutte contre le réchauffement climatique et au bien-être des habitants.

la toiture végétale permet d’obtenir de l’air pur grâce aux végétaux qui ingèrent les dioxydes de carbone et qui régurgitent de l’oxygène en retour. En résumé, l’entretien et le surcoût de telles installations n’engagent que peu de dépenses par rapport aux avantages qu’on peut en tirer.

Catégorie : Énergie renouvelable


Laisser un commentaire