Le diagnostic amiante avant travaux ou démolition

Immeuble en démolition

Le diagnostic amiante est obligatoire pour tous les biens immobiliers dont la date de construction remonte avant le 1er juillet 1997. Il permet d’écarter les risques d’exposition à l’amiante, un produit nocif pour les travailleurs. En matière de diagnostic amiante, on retrouve différentes variantes dont le DDAT (diagnostic amiante avant travaux) et le DDAD (diagnostic amiante avant démolition). Quelles sont les spécificités de ces derniers ?

Le diagnostic amiante avant travaux ou DDAT

Avant d’entamer des travaux de rénovation sur un bâtiment construit avant le 1er juillet 1997, un diagnostic amiante doit être réalisé sur la structure du bâti, c’est le DDAT.

Ce dernier a pour objectif de détecter la présence d’amiante dans les matériaux de construction du bâtiment afin d’écarter tous risques d’exposition des salariés qui vont venir travailler sur le chantier.

Il faut souligner qu’avant 1997, l’amiante a été massivement utilisé dans le BTP pour ses qualités isolantes. On le retrouvait également dans les peintures et autres revêtements de la maison. Comme les travaux de rénovation ou de restauration peuvent dégrader ou détruire une partie du bâti amianté, il est important qu’un diagnostic amiante soit réalisé avant de lancer le chantier.

Le DDAT doit être réalisé par un diagnostiqueur certifié, car lui seul peut respecter le cahier de charge établi. Il devra porter des équipements de protection lors de son investigation. Sa mission consistera à :

  • Déterminer si les matériaux de construction contiennent de l’amiante ou non.
  • Identifier le type d’amiante détecté.
  • Localiser leur présence au niveau du bâtiment.
  • Établir un rapport avec des recommandations spécifiques pour entamer le désamiantage avant travaux ainsi que l’élimination des déchets qui doit se faire selon des normes très précises.

Le rapport issu du DDAT a une durée de validité de 3 ans si de l’amiante a été effectivement détecté. Si d’autres travaux de rénovation sont prévus après cette première certification, le DDAT devra être refait.

Le diagnostic amiante avant démolition ou DDAD

Le DDAD a de nombreuses similitudes avec le DDAT, car :

  • Il cible également les bâtiments construits avant le 1er juillet 1997.
  • Il doit être réalisé avant d’ouvrir le chantier.
  • Il doit repérer la présence d’amiante dans le bâti.
  • Il doit établir un rapport amiante pour prendre les mesures de désamiantage nécessaires avant que la démolition proprement dite ne commence.

La seule différence repose sur la finalité des travaux. Le DDAT est réalisé avant des travaux de rénovation tandis que le DDAD est réalisé avant des travaux de démolition partielle ou totale d’un bâtiment. C’est pour cela qu’au cours du diagnostic, le spécialiste peut détruire une partie du bâti afin de faire des prélèvements. C’est ce qu’on qualifie de “recherche destructive”, une action qui n’est pas autorisée lors d’un diagnostic amiante avant-vente.

Il faut également souligner qu’avant le DDAD, tous les mobiliers encombrants du bâtiment doivent être retirés afin que le professionnel puisse accéder facilement à toutes les parties de la construction, même celles jugées inaccessibles lors d’un diagnostic avant-vente.

Les mesures de sécurité lors du DDAD et du DDAT

L’amiante est une substance nocive qui peut se propager dans l’air lors de travaux ou de démolition d’un bâtiment amianté. En effet, lorsque les matériaux concernés sont détruits ou dégradés, cela va rejeter de la poussière et des particules amiantés dans l’air. Il faut donc se protéger contre l’inhalation de cette poussière nocive.

Pour ce faire, le diagnostiqueur doit porter des équipements de sécurité spécifiques. Avant son intervention qui se fait en deux phases, examen visuel puis prélèvements, le bâtiment doit être évacué par tous les occupants ou autres travailleurs et les mobiliers retirés.

Rappelons que les conséquences d’une exposition à l’amiante ne se manifestent que tardivement, au bout de quelques années. Après un certain temps, les personnes exposées commencent à développer les symptômes d’une fibrose pulmonaire, d’un cancer du poumon, de lésions de la plèvre, etc. Du fait de cette conséquence tardive, le diagnostic amiante a été rendu obligatoire pour prévenir ces risques.

Le prix d’un diagnostic amiante est variable selon les cas, il ne faut pas hésiter à demander plusieurs devis.

Catégorie : Diagnostic immobilier


Laisser un commentaire