Diagnostic immobilier

Diagnostic amiante : qu’est-ce que l’examen visuel après travaux ?

Suite à des travaux de désamiantage, il est obligatoire de procéder à un examen visuel des surfaces traitées. Cette mission doit être confiée à un diagnostiqueur de repérage certifié « avec mention ». Voici ce qu’il faut savoir sur ce diagnostic.

Quand faut-il faire un examen visuel amiante après travaux ?

Un examen visuel amiante doit être effectué après des travaux de désamiantage menés sur les calorifugeages, les flocages et les faux-plafonds. Il est également obligatoire après tous travaux de retrait de matériaux amiantés.

Cet examen vise à s’assurer qu’à l’issue des travaux de retrait, le taux d’amiante détecté au sein du bâtiment est en-deçà du seuil autorisé, à savoir 5 fibres par litre.

Comment se déroule un examen visuel après travaux de désamiantage ?

L’examen visuel après travaux de désamiantage se déroule en deux étapes.

Étape n°1 : analyse d’air de première restitution

Avant d’entamer des travaux de désamiantage, la zone à traiter doit être confinée pour éviter une propagation de fibres d’amiante. La première étape de l’examen visuel amiante après travaux a lieu avant la dépose du confinement, c’est-à-dire avant de déconfiner la zone.

Ce premier diagnostic est à la charge de l’entreprise de désamiantage. Cette dernière doit faire appel à un opérateur certifié pour s’assurer que tous les éléments amiantés ont bien été retirés. En cas d’éventuels oublis ou des résidus non retirés, l’entreprise doit traiter à nouveau la zone, et ce, jusqu’à ce qu’elle soit déclarée conforme.

À ce stade, les remarques du diagnostiqueur vont permettre aux professionnels chargés de retirer l’amiante de mener à bien leur mission. Ce premier examen est dit de « première restitution ».

Il est important de faire appel à un diagnostiqueur certifié avec mention (obligatoire depuis le 1er juillet 2017), car il est le mieux placé pour intervenir dans cette zone encore confinée. Avant d’entrer, il doit prendre les mesures nécessaires pour se protéger et doit donc porter des équipements de protection individuelle (EPI) spécifiques. Une visite globale par un échantillonnage de la zone est effectuée. Le professionnel procède à :

  • Une inspection visuelle des surfaces traitées en utilisant une lumière rasante à forte luminosité. Il peut utiliser un miroir pour examiner les zones non accessibles directement.
  • Un constat de conformité en se basant sur la norme NF X46-021 de septembre 2021.
  • Un procès-verbal d’examen visuel. Ce document mentionne toutes les non-conformités remarquées. Il est ensuite remis à l’entreprise de désamiantage pour que cette dernière puisse procéder aux corrections nécessaires.
  • La rédaction d’un rapport de première étape d’examen visuel.

Durant cette première étape, les résultats de la mesure d’empoussièrement ne sont pas encore connus, d’où la nécessité de porter des protections sur la zone confinée.

Étape 2 : analyse libératoire de deuxième restitution

La deuxième étape a lieu après dépose du confinement et après réception des résultats de la mesure d’empoussièrement. Cette fois-ci, c’est le maître d’ouvrage (le propriétaire du bâtiment) qui doit solliciter les services du professionnel pour effectuer un deuxième examen visuel. Cette mission doit être confiée au même opérateur qui a réalisé la première opération. Comme le taux d’amiante est connu suite aux mesures d’empoussièrement, l’opérateur n’est plus obligé de porter des EPI.

Cette seconde étape vise à s’assurer que le confinement encore en place durant la première étape ne dissimulait pas d’éventuels produits amiantés. Elle confirme aussi le fait que tous les éléments amiantés ont bien été retirés.

Durant sa visite, le diagnostiqueur examine l’ensemble de la zone en utilisant une lumière rasante. À ce stade, il ne devrait plus y avoir de remarques, mais seulement un dernier examen pour s’assurer que l’amiante a bien été éradiqué ou se situe en deçà de 5 fibres par litre. Toute remarque reçue durant cette seconde étape signifie que l’entreprise de désamiantage n’a pas mené à bien sa mission puisqu’une non-conformité est encore détectée.

En l’absence de remarque, un rapport de deuxième étape d’examen visuel est rédigé. La zone désamiantée est alors restituée au propriétaire.



Laisser un commentaire

  • À propos

    • Depuis 2010, ExaCompare.fr vous propose des informations et vous permet d’obtenir les meilleures offres pour vos diagnostics immobiliers, expertises du bâtiment, études et travaux d’économies d’énergie.
      Déposez une demande en ligne et recevez gratuitement 3 devis d’experts qualifiés.
  • Guide

  • Articles récents

  • Les + lus

  • Catégories

  • NEWSLETTER

    Recevez par e-mail nos meilleurs articles !

    Adresse e-mail non valide
    Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

Copy link