Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Transformer un garage en pièce habitable


transformation-garageVous possédez un garage et vous avez besoin de plus d’espace habitable, pourquoi ne pas transformer votre garage en pièce de vie ? Les possibilités sont nombreuses. Il y a cependant quelques règles administratives à respecter ainsi que certains impératifs en matière de travaux pour ne pas passer à côté d’une transformation réussie.

À savoir avant la transformation

Il faut être conscient que, en cas de revente de la maison, ne pas disposer d’un garage peut être rédhibitoire pour l’acquéreur. De plus, un garage n’étant pas considéré comme une pièce habitable, la transformation de sa destination aura une conséquence sur le montant des impôts locaux.

Tenir compte de la configuration

En premier lieu, il convient de vérifier que l’ergonomie du garage permette la transformation souhaitée. En règle générale, un garage est un espace plutôt étroit, il faut donc prévoir les différents raccordements et aménagements nécessaires, sans toutefois perdre de vue que l’objectif est de conserver le maximum d’espace intérieur.

Les démarches administratives

D’abord, il faut se renseigner auprès de la mairie de la commune pour savoir si le PLU (plan local d’urbanisme) permet la transformation du garage en surface habitable. En effet, certaines communes interdisent tout simplement la suppression d’un garage dans une maison au motif d’une “obligation de place de stationnement”.

Le COS (coefficient d’occupation des sols) disponible à la mairie de la commune permet également de connaitre la proportion de construction habitable de chaque parcelle d’une commune afin de savoir s’il est possible d’effectuer la transformation.

D’une façon générale, si la transformation n’excède pas 10 m2, aucune autorisation n’est nécessaire si les travaux ne modifient pas l’aspect extérieur et ne touchent pas aux murs porteurs.

Si la transformation est comprise entre 10 et 20 m2, une autorisation préalable de travaux est suffisante, à condition qu’aucune ouverture supplémentaire ne soit réalisée dans les murs porteurs. Pour une transformation excédant 20 m2, il faut déposer un permis de construire pour “changement de destination” de l’espace.

Quelques idées de transformation

  • Un cellier : pratique pour ranger les bouteilles ou stocker de la nourriture.
  • Une chambre supplémentaire : pour la famille qui s’agrandie ou pour une chambre d’amis.
  • Une buanderie : pour y installer le lave-linge, le sèche-linge. la machine à coudre, la planche à repasser, etc.
  • Une salle de jeux : un billard, un baby-foot, un flipper… l’endroit idéal pour se détendre en famille ou entre amis.
  • Une pièce dédiée au cinéma : quelques fauteuils, un canapé et un home-cinéma et c’est parti…
  • Une salle de bain : une deuxième salle de bain, un sauna ou encore un spa, tout est possible dans un garage.
  • Un bureau : un coin tranquille pour travailler ou se détendre.

Les travaux à prévoir

L’isolation
C’est une obligation de la loi sur la transition énergétique pour les travaux d’agrandissement. Une isolation par l’intérieur sera moins coûteuse qu’une isolation extérieure mais elle aura l’inconvénient de diminuer l’espace intérieur. L’isolation intérieure à l’avantage de cacher les tuyaux, souvent nombreux dans un garage.

Le chauffage
Si la maison est équipée d’un chauffage central, il faut voir si une extension du système de chauffage peut être réalisée. Il convient dans ce cas de vérifier notamment la puissance de la chaudière pour savoir si elle peut chauffer une pièce supplémentaire. Dans le cas contraire, un radiateur électrique peut être mis en place.

L’éclairage
D’une façon générale, mieux vaut privilégier l’éclairage naturel. Quand c’est possible, la mise en place d’un bloc-baie ou d’une baie vitrée est recommandée pour apporter un maximum de luminosité. Si la pose n’est pas possible, un éclairage bien pensé avec des ampoules adaptées peut faire l’affaire.

La ventilation
De même que pour le chauffage, il faut voir si le garage peut être raccordé au système de ventilation existant déjà présent dans la maison. Si ce n’est pas le cas, l’installation d’un système de ventilation supplémentaire s’impose pour préserver la qualité de l’air dans l’espace créé et éviter l’humidité et ses conséquences.

Crédits photo : trendsnow.net

Catégorie : Aménagement


Laisser un commentaire