Aide financière

Les aides financières pour les travaux d’amélioration énergétique

travaux-energetiquesIl est possible de bénéficier de nombreuses aides afin de financer les travaux d’amélioration et d’économie d’énergie d’un logement. L’obtention de ces aides est toutefois soumise au respect de certaines conditions. Le crédit d’impôt, l’éco-subvention, la TVA à taux réduit ou encore le prêt à taux zéro plus sont les aides que l’on peut obtenir moyennant le respect de quelques règles.

Le CIDD

Grâce au crédit d’impôt développement durable (CIDD), on peut réduire les dépenses liées au coût des travaux de rénovation. En amont, il est toutefois conseillé de vérifier la performance énergétique de son habitation pour ne pas se tromper dans les investissements à réaliser. Pour bénéficier du CIDD, il faut également respecter les conditions suivantes :

  • Les travaux doivent être relatifs à l’acquisition d’équipements plus performants du point de vue énergétique.
  • Les matériaux utilisés doivent être conforme à certaines normes.
  • L’installation doit être effectuée par un professionnel certifié.

Le taux du CIDD est calculé sur le prix des matériaux et équipements hors main d’œuvre. Il varie de 15 à 50%. Concernant le montant des dépenses, il est fixé à 8.000 euros pour un célibataire et 16.000 euros pour un couple soumis à l’imposition commune.

L’écosubvention

L’écosubvention a été mise en place afin d’inciter les propriétaires à réhabiliter leur vieille maison. Les copropriétaires et les propriétaires résidents ou bailleurs sont concernés par cette disposition. À part le crédit d’impôt, on peut aussi bénéficier de subventions pour des travaux de rénovation de grande envergure dans les habitations insalubres ou très détériorées.

On peut également s’en prévaloir pour des travaux de réhabilitation d’une habitation, et notamment ceux concernant la régulation du chauffage, l’installation d’énergie renouvelable ainsi que l’isolation, tout cela pour un montant de 1.500 euros.

Les travaux ne peuvent débuter avant le dépôt de la demande de subvention et doivent être menés par des professionnels du secteur de la construction et du bâtiment.

La TVA à taux réduit

La TVA à taux réduit concerne certains travaux de rénovation effectués à partir du 1er janvier 2012. Ces travaux concernent l’amélioration du système de chauffage, pour changer par exemple de chaudière, ou bien installer un chauffage au bois, une pompe à chaleur…

Cela concerne également l’installation d’un équipement de production d’énergie renouvelable, la rénovation du système de chauffage en copropriété ou encore l’isolation thermique. Les logements pouvant bénéficier de cette réduction sont les résidences principales ou secondaires et les appartements dont les travaux ont été terminés depuis plus de 2 ans.

Le PTZ+

Grâce au prêt à taux zéro plus, il est possible de financer des travaux d’amélioration énergétique pour acheter un nouveau logement ou un terrain non occupé. Le financement peut être également utilisé afin de rénover un local comme une grange ou un bureau, ou encore pour acheter un logement social existant. Ce dernier est l’exception à la règle.

Son octroi dépend de l’endroit où est situé le logement. Ce dernier peut être localisé en zone A, B1, B2 et C. Le niveau de performance énergétique et le nombre de personnes qui y réside sont également pris en compte dans le calcul. La durée du PTZ+ est de 8 à 25 ans.



Laisser un commentaire

  • À propos

    • Depuis 2010, ExaCompare.fr vous propose des informations et vous permet d’obtenir les meilleures offres pour vos diagnostics immobiliers, expertises du bâtiment, études et travaux d’économies d’énergie.
      Déposez une demande en ligne et recevez gratuitement 3 devis d’experts qualifiés.
  • Guide

  • Articles récents

  • Les + lus

  • Catégories

  • NEWSLETTER

    Recevez par e-mail nos meilleurs articles !

    Adresse e-mail non valide
    Avec nous, pas de spam. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

Copy link