Actualité

Quelles sont les maladies liées à l’amiante ?

L’amiante est un produit naturel fibreux longtemps utilisé dans le secteur du bâtiment pour ses propriétés isolantes. Son utilisation a toutefois été interdite en 1997, car il a été découvert qu’une exposition à des particules amiantées génère des conséquences néfastes sur la santé humaine. Dans l’ensemble des cas, lorsque les premiers symptômes apparaissent, la maladie est déjà à un stade avancé. Mais quelles sont les maladies qu’on lui impute ?

Les cancers causés par l’amiante

L’amiante est connue comme une substance cancérigène. Une exposition prolongée à ce produit génère deux principaux types de cancers :

Le cancer broncho-pulmonaire ou le carcinome pulmonaire

Qu’il soit dû à l’amiante ou au tabac, ce cancer génère les mêmes symptômes chez la personne atteinte. On parle notamment d’expectorations sanguinolentes, de gêne respiratoire, de respiration sifflante, de toux, de perte de poids, de douleurs thoraciques, de fatigue…

Les fumeurs exposés à l’amiante sont les plus à risques de développer cette pathologie. Notez que les premiers symptômes ne surviennent que plusieurs années après avoir été exposé.

Le mésothéliome pleural

C’est une forme de cancer caractéristique de l’amiante. Il touche la plèvre. Les premiers symptômes n’apparaissent également que tardivement, environ 40 ans après l’exposition au produit. Les symptômes courants sont la toux persistante, l’essoufflement, la douleur au niveau de la poitrine et la douleur au niveau de l’omoplate et du bas du dos.

Une biopsie est nécessaire pour prélever des tissus sur la tumeur afin de mener une analyse. Un bilan radiologique doit également être effectué.

Les maladies non cancéreuses causées par l’amiante

Toutes les maladies causées par l’amiante ne sont pas forcément cancéreuses. Lorsque l’exposition a été courte, des maladies bénignes des poumons et/ou de la plèvre peuvent survenir.

L’asbestose

Il s’agit d’une fibrose des poumons causée par l’inhalation de fibres d’amiante. Les premiers symptômes apparaissent une vingtaine d’années après l’exposition au produit. Les signes les plus courants sont :

  • Un essoufflement à l’effort.
  • Une toux chronique.
  • Une altération de la diffusion de l’oxyde de carbone dans les alvéoles pulmonaires.
  • Une réduction du volume d’air inspiré par les poumons. On parle de trouble ventilatoire restrictif.

Ces symptômes ne sont toutefois pas spécifiques à l’asbestose. Ils peuvent être reliés à d’autres maladies comme la bronchopneumopathie obstructive chronique. Pour en déterminer la réelle source, une imagerie médicale, un scanner et une analyse des tissus sont nécessaires. Pour effectuer l’analyse, un prélèvement des tissus touchés par bronchoscopie et biopsie sera réalisé.

L’épanchement pleural ou pleurésie bénigne

Les symptômes courants sont la gêne respiratoire, des quintes de toux sèche et une douleur thoracique qui irradie vers l’épaule. La maladie en elle-même se traduit par une accumulation de liquide entre les deux feuillets (viscéral et pariétal) de la plèvre. Comme les pathologies précédentes, les premiers signes visibles n’apparaissent qu’au bout de 30 ans après l’exposition.

Ce genre de cas peut aussi être causé par une insuffisance cardiaque ou une infection d’où la nécessité de poser le diagnostic.

La fibrose de la plèvre pariétale

Comme son nom l’indique, elle ne touche que le feuillet pariétal. Cette maladie se traduit par l’apparition de plaques de fibrose sur le feuillet ce qui engendre un épaississement des tissus. Au fil du temps, un dépôt de calcium peut survenir au niveau des tissus touchés d’où le durcissement.

Bien qu’il s’agisse de la maladie la plus courante due à l’amiante, elle ne produit généralement pas de symptômes. Un diagnostic par scanner du thorax est requis pour la confirmer.

La fibrose de la plèvre viscérale

Cette fois-ci, c’est le feuillet viscéral qui est touché, mais cette forme de fibrose est plus rare que la précédente. Elle est, le plus souvent, la conséquence de la pleurésie. Elle se traduit par un épaississement de la plèvre viscérale, ce qui génère une diminution du volume d’air inspiré par les poumons ainsi que des douleurs thoraciques.

Une confirmation du diagnostic est nécessaire, car cette pathologie peut être causée par d’autres maladies. Si elle est due à une exposition à l’amiante, les premiers signes visibles n’apparaissent qu’au bout d’une trentaine d’années.

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, il est préconisé d’effectuer un diagnostic amiante au moindre doute quant à la présence de ce matériau.



Laisser un commentaire

  • À propos

    • Depuis 2010, EXACOMPARE vous propose des informations et vous permet d’obtenir les meilleures offres pour vos diagnostics immobiliers, expertises du bâtiment, études et travaux d’économies d’énergie.
    • Pour recevoir gratuitement 3 devis d’experts qualifiés, déposer une demande en ligne.
  • Guide

  • Les + lus

  • Catégories

  • NEWSLETTER

    Recevez par e-mail nos meilleurs articles !

    Adresse e-mail non valide
    Avec nous, pas de courrier indésirable. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.