Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Transition énergétique : un enjeu écologique, économique et social


debat-national-transition-energetiqueLes problèmes environnementaux et sociaux engendrés par le changement climatique ont poussé l’État à prendre des mesures afin de diminuer les émissions de carbone et de maîtriser les consommations. La transition énergétique est le passage de l’utilisation dominante des énergies fossiles vers des sources d’énergie plus respectueuses de l’environnement.

En quoi cela consiste-t-il ?

Il est difficile de passer du fossile aux énergies renouvelables. C’est l’intérêt de cette transition énergétique. Le but étant d’arriver à une société plus sobre en consommation et à l’utilisation de sources d’énergie écologiques ou alternatives. Il sera ainsi plus facile de faire des économies d’énergie en optimisant les systèmes de production et en utilisant au maximum les énergies renouvelables (ENR).

Ces nouvelles sources forment un bouquet et leur utilisation permettra de diminuer de 25 % la part du nucléaire dans la production d’électricité. Le poids de l’énergie fossile est le principal point à travailler puisque le pétrole et le charbon sont des produits importés.

Les initiatives de ce concept

La période de 1973 à 2011 a vu la diminution de la part d’énergie utilisée dans l’industrie de 36 à 21 %. À l’opposé, le secteur tertiaire et résidentiel a gagné deux points pendant cette même période, soit de 42 à 44 %, mais c’est le transport qui a connu la plus forte augmentation : de 19 à 32 % du besoin énergétique total pendant cette période.

Les engagements européens de la France fixent trois objectifs à atteindre, portant notamment sur la consommation énergétique, ils consistent à :

  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 20 % d’ici 2020.
  • Réaliser 20 % d’économie d’énergie assortie d’une augmentation de la part des énergies renouvelables à 20 % des besoins énergétiques en 2020.
  • Diminuer la part du nucléaire de 75 à 50 % pour 2025.

Les ménages français sont tenus de participer à cet effort puisque c’est le premier secteur de consommation énergétique dans le pays. La diminution de la facture du chauffage, de de carburant, l’utilisation de plus de transport en commun et la maîtrise des besoins en électricité vont impacter la vie de chacun.

L’État a fixé de nouvelles réglementations pour le logement et les transports. La sécurité de l’approvisionnement et les impacts sur la production ainsi que le transport d’énergie ont bénéficié d’une nouvelle approche.

Quelques pistes pour la réussite du projet

Trois enjeux majeurs sont l’objectif de cette transition énergétique : écologique, économique et social. La maîtrise de ces domaines permettra à la France de réduire sa dépendance en hydrocarbures, de lutter contre le réchauffement climatique et d’apporter une réponse à la précarité énergétique.

Le programme français passe notamment par la rénovation thermique des bâtiments existants. Étant donné que les besoins en hydrocarbure des véhicules doivent être également revus à la baisse, le gouvernement a fixé un objectif pour les constructeurs automobiles : concevoir des moteurs consommant uniquement deux litres aux cent kilomètres.

Parallèlement, les véhicules électriques doivent être améliorés afin que l’autonomie des batteries soit plus importante. Le développement des infrastructures pouvant accueillir ces voitures électriques devra faciliter la distribution et leur alimentation en électricité.

Catégorie : Transition énergétique


Laisser un commentaire