Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Isolant écologique : lequel choisir ?


Lorsqu’on veut isoler sa maison de manière écologique, une question revient toujours : quel isolant choisir et pourquoi ? Chaque type d’isolant écologique a des avantages et des inconvénients. Faisons le tour…

Pourquoi opter pour des isolants écologiques ?

Au-delà du respect qu’ils témoignent à l’environnement, sachez qu’ils sont également sains pour tous les occupants de la maison. En effet, puisqu’ils sont dépourvus de produits chimiques, ils réduisent les risques d’allergies, et ce, aussi bien pour les adultes que pour les enfants, voire les bébés, encore plus sensibles.

Quel matériau choisir ?

Quand on parle d’isolants écologiques, la laine de verre n’est pas la seule qui existe. On retrouve également des variantes souvent qualifiées d’isolants naturels et écologiques. Ils proviennent pour la plupart de fibres animales et naturelles. On pourra alors distinguer la laine de chanvre, la laine de bois, l’ouate de cellulose, le lin, la laine de mouton, la paille, le liège expansé, les fibres recyclés, le polystyrène et la chènevotte. Pour faire le bon choix, il faut se baser sur les critères suivants :

  • Le coefficient de conductivité thermique : le chiffre est souvent suivi de l’unité Lambda λ. Plus il est faible, plus le matériau choisi est isolant.
  • La résistance thermique R : le chiffre est obtenu en divisant l’épaisseur par le λ. Plus le chiffre est élevé, mieux l’isolation sera.
  • La capacité hygroscopique : quand l’air est trop humide, le matériau l’absorbe pour le libérer lorsque l’air est trop sec.
  • Le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d’eau μ : plus il est élevé, plus le matériau est isolant. Ce chiffre indique la capacité de l’isolant à diffuser la vapeur d’eau.
  • Le classement au feu : quand le matériau est de groupe A, il ne développe que très peu le feu au contraire de la classe F qui est très inflammable.
  • Le déphasage d’un matériau : ce critère indique la durée entre le moment où il fait le plus chaud à l’extérieur et à l’intérieur. Le bon matériau est celui qui offre un déphasage d’au moins 10 heures. De cette façon, lorsque le soleil sera au zénith, il fera plus frais à l’intérieur et cette forte chaleur n’atteindra l’intérieur de la maison qu’à la tombée de la nuit.
  • La partie à isoler : pour optimiser le confort thermique, il faut choisir le matériau en fonction de son emplacement. Si la laine de bois est par exemple adaptée pour l’isolation des murs, elle n’est pas appropriée pour les planchers.
Catégorie : Solution énergétique


Laisser un commentaire