Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Les différents types de ponts thermiques


pont-thermique-jonction-mursUn pont thermique est un point de rupture dans l’isolation thermique. Les conséquences sont une dégradation du logement due à la présence d’humidité, un inconfort pour les occupants, une plus forte consommation d’énergie et une augmentation des factures de chauffage.

Dans les habitations anciennes et non isolées, les pertes de chaleur engendrées par les ponts thermiques représentent en règle générale moins de 20% de la déperdition énergétique globale du bâtiment. À l’inverse, dans un bâtiment plus récent et bien isolé, les pont thermiques peuvent occasionner des pertes de chaleur proportionnellement très importantes par rapport à la déperdition énergétique globale du bâtiment.

Les ponts thermiques les plus courants sont les ponts thermiques linéaires, mais il existe en réalité 3 différents types de ponts thermiques.

Le pont thermique linéaire

Également appelé pont thermique 2D, le terme pont thermique linéaire défini une déperdition énergétique entre deux parois, comme par exemple la liaison entre un plancher bas et un mur extérieur. Le calcul de la déperdition s’effectue en W/(m.K).

Le pont thermique ponctuel

Connu aussi sous le terme de pont thermique 3D, le pont thermique ponctuel qualifie une déperdition énergétique entre trois parois, ce qui peut représenter par exemple un angle de la pièce (plancher bas et deux murs). Le calcul de la déperdition se fait en W/K.

Le pont thermique structurel

Ce type de pont thermique désigne une déperdition énergétique engendrée par la technique de mise en œuvre d’un isolant thermique. Par exemple l’assemblage (collage, vissage…) d’un ou plusieurs isolants sur une paroi peut causer des ponts thermiques si la technique employée n’est pas adéquate. Le calcul s’effectue en prenant en compte le coefficient de déperditions surfaciques U (en W/(m2.K)).

Détecter un pont thermique

Pour les bâtiments neufs, on peut repérer les ponts thermiques avant leur construction sur plan. Pour les bâtiments déjà construits ou anciens, l’un des moyens pour diagnostiquer les ponts thermiques est l’utilisation de la thermographie infrarouge. Cette technique utilise une longueur d’onde spécifique qui permet de mettre en évidence sur l’écran d’une caméra thermique les zones froides qui apparaissent alors en rouge.

Traiter un pont thermique

Selon le type de pont thermique, différentes solutions peuvent être mises en place :

  • Les rupteurs de ponts thermiques.
  • Les planelles isolantes.
  • La chape flottante sur isolant.
  • L’isolation thermique par l’intérieur.
  • L’isolation thermique par l’extérieur.

L’isolation thermique par l’extérieur est une des techniques les plus efficaces car elle consiste à isoler l’enveloppe du bâtiment, cela permet de traiter en principe la totalité des ponts thermiques.

Crédits photo : AmisDeLaThermique / CC-BY-SA

Catégorie : Performance énergétique


Laisser un commentaire