Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Chauffage : quelle température idéale pour chaque pièce ?


À l’heure où l’énergie devient de plus en plus chère, optimiser la température de chauffage dans son logement est primordiale. On sait par exemple qu’augmenter la température d’un degré fait grimper sensiblement la facture énergétique. Mais alors, quelle est la température idéale de chaque pièce pour allier à la fois économies d’énergie et confort ?

Les pièces de vie

La cuisine, la salle à manger, le salon et le séjour sont des pièces dans lesquelles on passe beaucoup de temps, donc la température doit être de 19°C, c’est ce que le Code de la construction et l’ADEME préconisent.

En effet, en dessous de 19°C, le confort n’est pas optimal, et au dessus, on consomme trop d’énergie. À noter que 1°C de température supplémentaire augmente la facture énergétique de 7%. Pour les frileux, il est donc conseillé d’enfiler un pull supplémentaire.

La chambre

La température de confort se situe entre 16 et 17°C. Une température plus élevée aurait même des répercutions sur la qualité du sommeil.

La salle de bain

C’est la pièce dans laquelle on aime se sentir à l’aise après la douche ou le bain, une température de 21 à 22°C est conseillée.

Les autres pièces

Le couloir, le hall d’entrée, les WC sont des pièces dans lesquelles on ne passe généralement pas beaucoup de temps. Une température de 17 à 18°C est suffisante.

Les pièces inoccupées

Il est conseillé d’abaisser sensiblement la température de ces pièces sans cependant oublier de les chauffer un peu pour éviter notamment le développement de moisissures liés à la présence d’humidité. Pour cela une température de 12 à 14°C suffit.

Pendant la nuit

Abaisser la température à 16°C dans toutes les pièces de l’habitation permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes sans s’en rendre compte.

En cas de courte absence

En cas d’absence allant de une à deux heures à une journée, il est conseillé de réduire la température de 1 à 2°C dans l’habitation.

En cas d’absence prolongée

En cas d’absence d’au moins une semaine, il est conseillé d’abaisser la température entre 8 et 12°C. En cas d’absence plus importante (plusieurs semaines), il faut mettre les radiateurs en position hors gel.

L’importance de la régulation

Pour éviter d’avoir à y penser, le plus simple est de pouvoir automatiser les variations de température dans le logement, c’est ce que propose la programmation et régulation des appareils de chauffage.

Catégorie : Performance énergétique


Laisser un commentaire