Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Quand et comment renégocier son prêt immobilier ?


Renégociation de crédit immobilier

Avec des taux qui ne cessent de dégringoler, il y a de quoi se sentir perdant. En effet, ces deux dernières années, les taux de crédit ont atteint un niveau des plus bas depuis les années 1940. Plus d’un envisage de renégocier son prêt immobilier, c’est-à-dire traiter avec sa banque pour obtenir la diminution de son taux. Mais la renégociation n’est pas chose simple. Si, à première vue, elle a l’air rentable, ce n’est pas toujours le cas. Il faut tenir compte de plusieurs facteurs avant d’engager cette procédure.

Renégociation, comment ça marche ?

Vous avez la possibilité de parler avec votre banquier en vue de réduire le taux d’intérêt de votre prêt immobilier. Vous pouvez espérer diminuer vos mensualités pour le reste à rembourser, ou alors maintenir les mêmes mensualités en réduisant la période de remboursement. Mais la renégociation est loin d’être automatique, elle dépend largement du bon vouloir du banquier. D’ailleurs, rien ne l’y oblige. C’est à vous, demandeur, qu’il revient d’être persuasif. Si vous êtes un bon client, vous aurez plus de chance que votre demande soit acceptée. Mais quoi qu’il en soit, une renégociation entraînant la constitution d’un dossier, elle entraîne également des frais consécutifs qui sont assez importants. Comptez entre 500 et 800€ de frais.

Quand renégocier son prêt ?

Si votre terme arrive dans deux ans, il n’y a vraiment pas d’intérêt à renégocier votre taux d’intérêt. Il faut savoir que l’intérêt décroit au fur et à mesure que le temps avance puisque vous payez en priorité les intérêts. À deux ans du terme, vous ne payez déjà presque plus que le capital. L’opération risque de vous coûter davantage. C’est pour cette raison qu’il faut renégocier tant qu’il vous reste encore plus de la moitié de la durée à parcourir. Vous gagnerez au change si votre prêt court encore pour 10 ans sur un total de 20 ans d’engagement. Second critère, et peut être le plus important, assurez-vous de ne renégocier que si l’écart est d’au moins 1 point. En deçà, c’est vous qui serez perdant, notamment si vous décidez de repousser la durée.

Que faire si le banquier refuse ?

C’est le banquier qui a le dernier mot. S’il accepte, tant mieux. Sinon, c’est à vous de prendre en charge votre destin. C’est peut-être le moment de changer de banque et trouver un crédit immobilier au meilleur taux. Vous pouvez notamment procéder au rachat de votre crédit pour bénéficier d’un nouveau auprès d’une autre banque. Mais attention, le rachat engage des frais supplémentaires, dont les pénalités pour remboursement anticipé qui sont loin d’être négligeables. En tout cas, avant de prendre n’importe quelle décision, pensez à mandater un professionnel pour vous dresser l’état des lieux et les bénéfices que vous pourrez escomptés.

Catégorie : Immobilier


Laisser un commentaire