Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Quelles sont les précautions à prendre pour un achat en viager ?


L’achat d’un bien immobilier en viager permet d’acquérir une maison ou un appartement avec une mise de départ plus faible. Mener la transaction jusqu’au bout n’est toutefois pas à la portée de tout le monde puisqu’elle s’accompagne de diverses conditions qui appellent à la prudence de l’acheteur. Sur quoi devrait-on prêter attention ?

Le principe de l’achat en viager

L’achat en viager vous permet de devenir pleinement propriétaire d’un bien au décès du vendeur. Vous devrez verser à ce dernier une rente mensuelle jusqu’à sa mort et, de plus, il pourra continuer à occuper les lieux jusqu’au jour de son décès.

Attention au prix

Aucune banque n’accepte d’accorder un crédit pour un achat en viager sauf si l’acheteur accepte d’hypothéquer une de ses propriétés. Dans tous les cas, il faudra bien faire attention au prix pour ne pas vous léser vous-même et léser le vendeur.

Le fisc prête une attention particulière à chaque opération de ce type, puisque certains acheteurs ont tendance à trop abaisser le prix surtout si le vendeur est un parent. Tâchez alors de partir sur une mise de départ raisonnable pour éviter l’annulation de la transaction ou une éventuelle contestation d’un héritier légitime du vendeur. Pour cela, il est recommandé de faire expertiser le bien par un professionnel et ce, afin de prouver la bonne foi de l’acheteur.

Les charges locatives à fixer dès le départ

Trop pressé d’arriver à un bon accord, les deux parties oublient souvent de parler des charges locatives alors qu’elles peuvent faire toute la différence dans ce que l’on peut gagner ou perdre. N’oubliez donc pas de les intégrer dans les documents que vous signerez afin que chacun puisse en sortir gagnant. Ces charges se composent surtout des taxes relatives au bien mais aussi de son entretien.

La trésorerie

Avant d’acheter en viager, assurez-vous d’avoir assez de liquidités pour payer, au moment de l’achat, le bouquet dont le montant est généralement de 30% du prix estimé ainsi que les rentes mensuelles jusqu’à la mort du vendeur. Si le vendeur décède plus tôt qu’on ne le pensait, vous y gagnerez, mais il faut voir plus loin et s’y préparer avant même la signature du contrat. Sachez qu’un non-paiement d’une rente, même une seule fois, peut rendre la transaction caduque et le vendeur peut récupérer son bien sans vous rembourser ce qui a déjà été versé. Un manque de trésorerie peut alors vous faire perdre de l’argent même si vous arrivez à revendre votre viager.

Catégorie : Immobilier


Laisser un commentaire