Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Le financement immobilier participatif, c’est quoi ?


Le financement immobilier participatif consiste à proposer à des particuliers d’investir dans un programme ou un projet moyennant une part dans le projet et un partage des bénéfices une fois le programme terminé. Ce système est utilisé depuis plusieurs années dans divers domaines et s’applique aujourd’hui à l’immobilier.

En quoi cela consiste-t-il dans l’immobilier ?

Dans le secteur immobilier, le financement participatif consiste à financer un programme immobilier et d’ensuite en récolter les bénéfices. Du financement de départ à la récolte des bénéfices, sans oublier la mise sur pied du programme, plusieurs étapes doivent toutefois être respectées.

La phase de préfinancement

Durant cette première phase, les investisseurs n’ont pas encore de rôle à jouer puisque les promoteurs doivent d’abord mettre le projet sur pied. Dans ce contexte, ces derniers vont :

  • Rechercher l’emplacement pour le programme.
  • Élaborer le projet.
  • Acquérir le terrain.
  • Établir les plans d’urbanisation.
  • Déposer les plans afin d’obtenir le permis de bâtir.

Une fois le permis obtenu, les promoteurs mettent le projet en ligne afin de l’ouvrir au financement participatif.

La phase de financement participatif

Il s’agit d’une levée de fonds qui permettra la réalisation du projet. Les promoteurs précisent alors le montant de la somme nécessaire pour pouvoir lancer la construction de l’ouvrage, et ce n’est qu’une fois cette somme réunie que le chantier peut débuter. D’une manière générale, la levée de fonds est limitée dans le temps et dans la majorité des cas, les promoteurs proposent le financement du gros œuvre fermé, c’est-à-dire le financement du bâtiment sans les finitions. Cette limitation permet aux investisseurs de choisir eux-mêmes les finitions à apporter au bâtiment.

Durant cette phase, tout le monde peut apporter sa contribution, mais en général, la participation doit s’élever à au moins 1.000€. Chaque investissement fait l’objet d’un contrat entre l’investisseur et le promoteur.

Si la somme nécessaire n’est pas réunie dans un délai préétabli, les investisseurs peuvent récupérer leur financement en totalité.

Dans le cas contraire, la construction est lancée et chaque investisseur bénéficie d’un intérêt annuel qui est d’environ 6% du montant investi.

Ils ne récupèrent toutefois leur capital avec les intérêts qu’une fois le bien immobilier vendu. Pendant toute la durée de la construction et jusqu’à la signature des actes de vente, les investisseurs peuvent suivre l’avancée des travaux et du programme. Les délais de construction et de vente sont généralement déterminés dans le contrat afin que chaque participant puisse avoir une idée de la date à laquelle leur capital leur sera rendu.

Catégorie : Immobilier


Laisser un commentaire