Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Quels sont les défauts permettant de négocier à la baisse un bien immobilier ?


Vendre un bien immobilier qui présente quelques défauts est un vrai supplice pour les vendeurs, mais une aubaine pour les acheteurs. Ces derniers peuvent effectivement se servir de ces défauts pour revoir le prix à la baisse et faire une bonne affaire. Que peuvent-ils alors creuser ?

L’environnement

Certes, c’est dans le bien que l’acheteur va vivre, mais l’environnement joue beaucoup sur le prix affiché. Ainsi, si le logement se trouve à proximité d’une voie ferrée ou d’une autoroute qui sont souvent bruyantes, l’acheteur peut demander jusqu’à 20% de réduction sur le prix demandé.

L’isolation

Un bien mal isolé peut voir son prix chuter de 20%, voire une annulation de l’achat dans le cas où le DPE (diagnostic de performance énergétique) est défavorable. Pensez donc à bien vérifier les attestations qui vous seront présentées durant la transaction.

L’agencement

Un bien mal agencé est toujours difficile à vendre. De ce fait, si vous devez passer par la salle de bain avant d’arriver à la cuisine, pensez à négocier le prix. La réduction peut, dans ce cas-là, aller jusqu’à 10% du prix de vente.

L’exposition

L’absence d’ensoleillement et un vis-à-vis direct peut faire chuter le prix d’un logement jusqu’à 10%. Si aucune pièce n’est ensoleillée, la ristourne peut être plus importante, mais si une pièce seulement n’est pas exposée, elle peut être moins conséquente. De même, si le logement présente un vis-à-vis de tous les côtés, la négociation peut largement aller en faveur de l’acheteur.

L’emplacement

Un logement situé en rez-de-chaussée ou au premier étage, en plus du vis-à-vis direct sur le jardin ou la rue, peuvent être plus sombres. Pensez donc à négocier puisque ce défaut peut vous faire gagner entre 5 à 10% du prix initial.

Si le logement se situe à partir du 4e étage et que l’immeuble n’est pas desservi par un ascenseur, la baisse à escompter est de 5% du prix.

Des travaux à prévoir

Si dès la première visite ou dans l’annonce, il est précisé que des travaux sont à prévoir, la décote peut atteindre 20% du prix s’il s’agit de travaux lourds. Le mieux est de faire faire un devis par un professionnel afin d’avoir toutes les cartes en main durant la négociation.

La durée de mise en vente

Si vous commencez juste à chercher, pensez à voir en premier les biens mis en vente depuis plus de trois mois. Cela peut signifier que le propriétaire a proposé un prix plus élevé ou que le bien peut cacher des défauts à creuser. Dans ce cas-là, vous pouvez, dès le début, demander une baisse de 10%.

Catégorie : Immobilier


Laisser un commentaire