Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Comment éviter la condensation et les moisissures ?


La condensation est un phénomène dû à la rencontre de vapeur d’eau à l’intérieur d’un local et d’une paroi froide (cloison, vitrage). La vapeur d’eau s’accumule alors et forme des gouttelettes. Si cette humidité n’est pas évacuée, des champignons vont proliférer et former des moisissures.

Moisissures mur

Les conséquences de la condensation

Les moisissures sont des champignons qui se développe en milieu humide et finissent par apparaître sous la forme de tâches bleues, vertes ou brunâtres qui peuvent endommager le bâti et affecter la qualité de l’air intérieur pour finalement causer des problèmes de santé (asthme, bronchite…) aux occupants. L’apparition de moisissures est toujours liée à la présence de condensation et/ou d’humidité.

Cette condensation est le plus souvent localisée dans les pièces chaudes et humides de l’habitation (cuisine, salle de bain…). On la détecte facilement car elle apparaît habituellement sous la forme de buée ayant du mal à s’évacuer ou bien encore d’eau ruisselant le long des murs ou dans les angles et pouvant s’agglomérer en flaques jusque sur le sol.

Comment se prémunir des moisissures

Il convient tout d’abord de traiter les causes d’apparition de la condensation. En effet, une faible ventilation, une mauvaise isolation thermique, une température de chauffage non adaptée sont les causes les plus courantes de l’apparition de condensation puis de moisissures.

Premièrement, il est important de prendre l’habitude d’aérer quotidiennement les pièces du logement. Dix minutes suffisent pour évacuer correctement humidité et acariens et assainir l’air d’une pièce. D’ailleurs, aérer plus de dix minutes en période hivernale refroidit trop les murs intérieurs et est contre-productif en matière d’économies d’énergie.

L’air froid saturant plus rapidement que l’air chaud, les pièces doivent également être chauffées et sans interruption pour ne pas permettre à l’humidité de s’y installer. Cependant, il est inutile de surchauffer le, une température de 19°C est suffisante pour les pièces de vie.

Ensuite, l’installation d’une ventilation intérieure efficace est indispensable comme par exemple une VMI (ventilation mécanique par insufflation), particulièrement indiquée pour évacuer l’humidité des pièces car elle est plus simple à installer en rénovation qu’une VMC double flux.

L’installation de fenêtres à double vitrage est également conseillée. En effet, une paroi froide permet à la condensation de s’accumuler, c’est un des défauts des menuiseries à simple vitrage. De plus, installer des doubles vitrages permet non seulement de faire des économies d’énergie mais évite la sensation de froid dans les pièces du logement.

Enfin, l’isolation thermique ne doit pas être négligée pour les mêmes raisons que pour le double vitrage, éviter l’effet paroi froide. La présence de ponts thermiques étant également générateur de condensation, il faut aussi les traiter et isoler au mieux les parois donnant sur l’extérieur de l’habitation.

Pour vous aider à repérer et à diagnostiquer l’origine de la condensation, vous pouvez également faire réaliser un diagnostic humidité par un expert.

Crédits photo : luchtwinkel.be

Catégorie : Expertise du bâtiment


Laisser un commentaire