Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Diagnostic radon : ce qu’il faut savoir


radonParmi les éléments dangereux qui peuvent faire l’objet d’un diagnostic dans une habitation, on peut citer le radon. Ce gaz incolore et inodore est reconnu comme hautement cancérigène depuis 1987. Malgré le danger que représente cette substance pour les occupants d’un bien immobilier, le diagnostic radon n’est pas obligatoire en France.

Qu’est-ce que c’est ?

Le radon est un gaz radioactif provenant du sol. Il est incolore et inodore et se concentre la plupart du temps dans les sous-sols des bâtiments. Selon des études menées en 1987, ce gaz est hautement cancérigène. Il est le résultat de la dégradation de l’uranium et du radium dans les profondeurs de la terre.

Il est particulièrement dangereux puisqu’il est totalement indétectable à l’œil nu ou à l’odorat. Ce sont souvent les sols granitiques qui contiennent une forte concentration de radon. Il est à noter que le diagnostic de ce gaz n’est pas obligatoire vis-à-vis de la loi, il sert tout simplement à informer les occupants d’un logement ou d’une habitation de la présence du radon.

En France, les Vosges, le Massif Central, la Corse et la Bretagne sont des régions à risque. Des expertises dans ces zones ont pu déceler sa présence en forte quantité. Le Code de la Santé publique a mis en place une loi qui oblige une surveillance régulière de la présence de ce gaz dans ces régions à risque afin de protéger la population. Les contrôles sont effectués par des organismes agréés.

Comment se déroulent les analyses ?

Contrairement aux autres diagnostics, il n’est pas nécessaire de faire appel à un professionnel pour mener l’expertise. En s’équipant d’un dosimètre, le propriétaire d’un bâtiment peut déceler la présence de ce gaz dangereux. Il suffit de placer l’appareil pendant deux mois dans un endroit situé à proximité du sol.

Si la dose du radon est supérieure ou égale à 400 Bq/m3, un examen complet est indispensable. Pour détecter les failles laissant l’échapper, il faut faire appel à un spécialiste. Si la concentration de gaz n’est pas très importante, le professionnel pourrait recommander une simple optimisation des systèmes de ventilation. Le cas échéant, il faudra faire des travaux de rénovation dans les sous-sols.

Catégorie : Expertise du bâtiment


Laisser un commentaire