Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

Comment se débarrasser du salpêtre ?


Le salpêtre se manifeste par un dépôt blanchâtre apparaissant le long des murs intérieurs des habitations. S’il n’est pas traité rapidement, le salpêtre risque d’endommager les mûrs et les éléments en bois en favorisant leur pourrissement, avec des répercussions sur la santé.

Salpêtre

Qu’est-ce que le salpêtre ?

Le salpêtre, également appelé « sel de pierre » est en réalité du nitrate de potassium. En séchant, l’eau constituée de sels minéraux et au contact de l’oxygène présente dans l’air va migrer à la surface des murs pour apparaître sous la forme de cristaux blancs.

La cause principale du salpêtre est due aux remontées capillaires. En effet, l’humidité présente dans le sol remonte le long des fondations en sous-sol selon le phénomène de capillarité jusque dans les murs des bâtiments et à l’intérieur des pièces. Une mauvaise ventilation intérieure favorise également le développement du salpêtre en évacuant mal l’humidité présente à l’intérieur des locaux.

La difficulté est qu’il faut traiter à la fois les causes d’humidité et ses effets car le salpêtre dégrade non seulement les murs mais peut également causer des maladies respiratoires. Comme il est révélateur de problèmes d’humidité, ceux-ci peuvent par la suite engendrer d’autres dommages telles que les moisissures et permettre aussi la prolifération de la mérule, un autre fléau des habitations dont il est très difficile de se débarrasser par la suite.

Comment l’éliminer ?

Il faut d’abord trouver l’origine de l’humidité en faisant réaliser un diagnostic humidité par un expert car il s’agit d’en déterminer les causes exactes. Ensuite, l’expert pourra indiquer différentes techniques pouvant être mise en œuvre pour empêcher à la fois à l’humidité de remonter et assainir les murs comme par exemple :

  • L’injection d’un produit d’étanchéité le plus souvent à base de résine ou de silicone.
  • La pose d’un film (membrane) étanche sous le mur.
  • Le drainage : pose d’un drain permanent pour permettre à l’eau de s’évacuer.
  • La mise en place d’un procédé de type électromagnétique (électro-osmose).
  • Le cuvelage : pose d’un caisson étanche dans le sous-sol (dans de rares cas).

Pour faire réaliser un diagnostic humidité par un expert, cliquer ici.

Crédits photo : lamy-expertise.fr

Catégorie : Expertise du bâtiment


Laisser un commentaire