Blog : Diagnostics, Expertises, Études, Travaux Devenir prestataire
Diagnostics, expertises, études, travaux | Blog ExaCompare.fr
Actualités, informations et conseils pour l'immobilier,
les économies d'énergie et le développement durable

La thermographie aérienne par drone


Thermographie aérienne par droneLa thermographie infrarouge permet de visualiser à l’aide d’une caméra thermique les différences de température, ce qui permet notamment de repérer facilement les zones de déperdition de chaleur dans les bâtiments. Il est possible de combiner cette technique avec un drone pour avoir une vue globale de l’enveloppe d’un bâtiment, d’un quartier ou même d’une agglomération.

Les avantages à utiliser un drone

Les toits et les murs sont des emplacements où se situent la majorité des déperditions énergétiques (fuites de chaleur) dans les bâtiments. La thermographie qui permet de les repérer est une technique fiable mais elle n’est pas toujours très simple à mettre en œuvre dans certaines configurations de bâtiments. De plus, elle ne permet pas d’avoir une idée générale des différences de température dues par exemple à une mauvaise isolation.

Dans le secteur du bâtiment, l’avantage à utiliser un drone équipé d’une caméra thermique est qu’il permet une analyse plus rapide et surtout d’avoir une vue d’ensemble de la déperdition d’énergie et notamment de la toiture et des cloisons donnant sur l’extérieur, mais aussi de détecter des ponts thermiques ou encore de déceler les cellules photovoltaïques défectueuses des panneaux solaires.

Les caméras utilisées permettent généralement d’enregistrer des images en haute définition, ce qui permet une analyse extrêmement fine des images ainsi obtenues. Petit rappel, une image obtenue à l’aide d’une caméra infrarouge est appelée un thermogramme.

Une technologie aux applications multiples

Cette technologie est amenée à se développer dans l’avenir car elle permet également une multitude de dépistages qui étaient difficiles à mettre en œuvre jusqu’alors : repérage de fuites et/ou de ruptures sur des canalisations (eau, chauffage urbain…), détection de pollution, surveillance d’installations disposées en hauteur, de terres agricoles, etc.

Contrairement à l’utilisation de l’hélicoptère qui ne permet pas de réaliser toutes sortes d’observations pour des raisons liées notamment à la sécurité, la thermographie par drone est entrain de devenir de plus en plus accessible d’un point de vue financier. À noter que certaines entreprises proposent désormais des kits de caméra adaptables sur n’importe quel drone.

Crédits photo : altigator.com

Catégorie : Étude énergétique


Laisser un commentaire